J’ai peur que me lancer dans un parcours de transition ne ruine mon couple

Vous allez transitionner et vous êtes en couple. Votre partenaire est attiré’e par les personnes de votre sexe de naissance. Vous avez peur qu’en changeant de sexe, elle ne puisse pas tenir cette relation.

C’est une peur tout à fait légitime et la seule façon d’y répondre est : la communication.

Chaque couple réagit différemment à ce genre d’événement. Il est nécessaire d’adresser cette question dès que possible avec votre partenaire pour décider ensemble de ce qu’il convient de faire, et ce qui est possible pour chaque partie.

Une transition affecte souvent le caractère des personnes trans, leurs hobbies, leurs façons de communiquer et d’agir. C’est un obstacle, parce qu’il s’agit pour le ou la partenaire d’apprendre à aimer cette nouvelle personne qui est en train de se développer. Certaines caractéristiques de l’être aimé peuvent disparaitre suite à une transition, d’autres peuvent apparaître. Dans tous les cas, cela chamboule complètement l’ordre défini dans le couple, et le statut des individus en son sein.

Certains couples survivent à une transition. C’est le cas des couples où le ou la partenaire de la personne trans est dans un état d’esprit qui lui permet de dépasser cet obstacle. Je vois passer régulièrement des exemples de couples hétéro qui sont devenus des couples lesbiens et qui marchent très bien. Dans certains cas, l’évolution du couple est même positive, parce que la personne trans se sent mieux dans sa peau et devient plus accessible.

Il n’y a pas de recette miracle. Si vous êtes dans une telle situation, je vous conseille vivement de vous préparer à toutes les éventualités possibles, et leurs conséquences sur votre vie.

Je tiens cependant à vous adresser un message : vous avez le droit de décider de retarder ou d’abandonner une transition pour ne pas perdre votre partenaire. Cependant, ce mal-être ne vous quittera pas. Cette frustration va grandir et devenir un poids toxique pour vous, votre partenaire et votre couple. Vous enfermer sur vous-même pour éviter l’abandon au prix de votre épanouissement en tant qu’individu n’est pas quelque chose que je vous souhaite.